voiture autonome

La voiture autonome; finalement pour aujourd’hui ou pour demain ?

De plus en plus l’on en entend parler, l’on ne cesse de faire une sorte de propagande sur le sujet, les voitures et autres véhicules autonomes. L’on annonce, chez certaines des plus grandes sommités en terme d’automobiles, que les véhicules autonomes grand public pourraient même faire leur grande apparition d’ici cinq ans. S’il est clair que certaines marques de voitures, certains constructeurs, ont eu à déjà mettre sur le marché des modèles de véhicules autonomes, mais ceux-ci n’ont pas encore complètement séduit, car il est encore et toujours recommandé de toujours garder les mains sur le volant pendant la conduite. Comment est ce que l’on pourrait passer à la conduite totalement autonome pour le grand public ? Quels sont encore les changements à opérer pour que la conduite autonome soit définitivement sans aucun risque ? Vous voulez savoir les réponses à ces interrogations ? Alors lisez juste la suite de notre sujet de ce jour consacré aux voitures et véhicules autonomes.

voiture autonome

Comment est ce que l’on pourrait passer à la conduite totalement autonome pour le grand public ? Quels sont encore les changements à opérer pour que la conduite autonome soit définitivement sans aucun risque ?

Aujourd’hui, l’on voit de plus en plus d’articles, de sujets, et de documentaires sur le débat des voitures autonomes. S’il fallait parler de ce sujet, nous ne saurions sans aucun doute évoquer ce thème, sans parler de la marque TESLA, qui est, parmi les plus avancées sur le domaine et aussi sur le fait que chaque jour un peu plus, cette marque, ce constructeur, sort des modèles qui se rapprochent de plus en plus de l’autonomie totale et complète.
L’on ne saurait aussi évoquer le sujet des voitures autonomes, sans parler de tout l’aspect sécuritaire, ainsi que le cadre juridique dans lequel l’on doit entrevoir ce type de véhicules. Les véhicules autonomes seront-ils aussi soumis à la responsabilité du propriétaire ou alors du fabricant ? Les assurances seront-elles favorables à la venue sur le marché des véhicules qui sont censés ne plus faire d’accident ? Des zones d’ombres encore plus ténébreuses que les questions que nous avons évoqué dans la première partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*